40 ans des Jeunesses Musicales

40 ans des Jeunesses Musicales 10/03/2019

Les 40 ans de l'asbl "Jeunesses musicales du Luxembourg belge ", une belle équipe une belle amitié et un travail de fond pour l'éveil musical dans toute la Province. Création de la Chanterie, de l'OHPL, du Gaume Jazzl, des Stages de Jazz, des Petits et Mnisi Gaumais du Jazz, etc... le texte de mon intervention :La vie est jalonnée de moments d’anniversaires, on aime marquer le temps, les étapes du chemin. On se réjouit de certains chiffres, on s’émeut parfois de quelques autres, on se cherche des consolations au temps qui passe, mais le renouvellement constant du souffle de la vie donne à ses amoureux, le sentiment d’une renaissance et d’une perpétuation qui font partie du grand mouvement de l’univers, de ce tourbillon initial, de cet élan créateur. Quelles que soient les croyances, les civilisations, quelles que soient les époques, les libertés ou oppressions, la vie se perpétue, se régénère, se transmet et finit toujours par émerger. C’est un bonheur de le constater et d’adhérer à cette permanence de la jeunesse.
Ceux-là qui, dans un souffle tout aussi créateur ont inventé notre nom « Jeunesses musicales » n’imaginaient peut-être pas à quel point ce nom est une caractéristique fondamentale de ce que nous sommes : renouvellement permanent, créativité, audace, imagination, au service de l’éducation, de la culture, de l’éveil musical.
Le 1er septembre 1976, Jean-Pierre Bissot était engagé par les jeunesses musicales de Liège, sous la conduite de notre ami le regretté Claude Micheroux, pour un mi-temps à Liège et un mi-temps pour essayer de de lancer des jeunesses musicales en Province de Luxembourg. Il organisa, deux jours après avoir accueilli Julie à la maternité, en 1977, son premier concert de Brigitte Engerer.
En 1979 une rencontre avec Elie Deworme et Robert Parrière a lancé l’idée de la création à Virton de « l’asbl Jeunesses Musicales du Luxembourg Belge » le 22/2/1979, dont le premier président fut Michel THIBAUT, suivi par Adelin Thomas, Paul Dury, Paul Graillet, Rudy De Bouw, Jean-Pierre Benedetti auquel j’ai succédé en 2009.
Le premier siège social était à Chassepierre. A titre personnel- c’est drôle comme les choses se font- J’avais été séduit par la voix et la présentation de Jean-Pierre lors du concert de Dominique Tasseroul dans la Chapelle de Martué et J’ai rejoint l’équipe en 1982, bombardé trésorier par un ami qui me voulait du bien en 1983 !
Que de chemin parcouru par notre équipe, par notre conseil d’administration, par nos animateurs. Sous la direction de Jean-Pierre nous sommes devenus une force de projets et d’actions dans quasi toutes les communes de la Province, à force de persévérance, de conviction, d’enthousiasme. L’éveil musical et l’apprentissage de la musique – aussi importants que l’apprentissage des langues, le monde entier le sait… - reste aujourd’hui l’apanage des jeunesses musicales et avec des communes et des enseignants réceptifs notre action s’est étendue dans toute la Province, dans la foulée de notre amitié nous avons créé à Bellefontaine en 1989 la Chanterie des Jeunesses musicales, persuadés que nous étions et que nous sommes qu’apprendre à écouter, respirer et chanter constituent des éléments fondamentaux de l’éveil de l’enfant.
Dans le cadre du Gaume Jazz festival, dont Thoots était le parrain, ont été créés les stages de Jazz, mais aussi les petits Gaumais du Jazz et les minis Gaumais du Jazz alliant apprentissage du rythme et éveil artistique. Avec de magnifiques animateurs, passionnés, attentifs.
Les concerts scolaires, les concerts publics, les initiatives insolites continuent à marquer notre chemin de joyaux qui permettent aux petits poucets musicaux que nous sommes, de ne jamais perdre notre route.
Ce soir nous ajoutons un de ces joyaux en apothéose de ces plus de quarante années de travail en accueillant un maître absolu de l’art lyrique, de la rigueur, du travail, du sérieux et de la transmission du savoir, c’est un plaisir immense et un honneur de recevoir José van Dam, accompagné de l’inénarrable Jean-Louis Rassinfosse et de l’excellent Jean-Philippe Collard-Neven, pour un moment suspendu, raffiné, à l’image de notre équipe d’amis : peu de mots, beaucoup de ressentis et surtout le plaisir de vivre ensemble. 10.03.2019 BP

Retour