Edito Revue communale Mars 2024

01/03/2024

Edito Revue communale Mars 2024

Voici que revient la lumière, que reviennent les grands feux, les grues et les chants d’oiseaux dès le matin. On n’y est pas encore, mais cette année avec la saison hivernale particulièrement humide on aspire tous à retrouver le sec et la lumière. Comme toujours en cette matière, on a l’impression que ce n’était pas comme cela avant et pourtant, comme me le rappelait un ami au conseil communal : la période du 20 janvier au 18 février portait de nom de « pluviôse », cinquième mois du calendrier républicain français. Il tirait son nom «des pluies qui tombent généralement avec plus d'abondance de janvier en février », selon les termes du rapport présenté à la Convention nationale le 3 brumaire an II (24 octobre 1793) par Fabre d'Églantine, au nom de la « commission chargée de la confection du calendrier ». Dérivé ou inspiré du latin pluviosus « pluvieux » et de pluvia « pluie ».

Il suit le mois de nivôse (du 21 décembre au 19 janvier, mois de la neige qui blanchit la terre) et précède ventôse (du 19 février au 20 mars, mois des giboulées et du vent qui vient sécher la terre). Suivent alors Germinal, Floréal etc…

Bref comme souvent, au-delà des avis sentencieux et commentaires accusateurs sur les comportements déviants aux conséquences climatiques, il semble que tout cela soit…normal et habituel.

On a vécu cette habitude d’informations anxiogènes lorsqu’en décembre il est tombé quelques flocons ! Avec fermeture d’écoles, annulation d’examens, conseils de rester à la maison… Ce qui a surtout changé c’est la croissance démographique et immobilière qui a parfois localisé le logement à de mauvais endroits, l’absence de réflexions de fond, l’absence de raisonnements argumentés et l’habitude de croire tout ce qui se dit…

Je suis d’un naturel optimiste et enthousiaste, mais je suis de plus en plus effaré de la régression de la réflexion et du bon sens. Et pourtant la sagesse populaire et le bon sens restent des balises sur le chemin de la vie.

En résumé, déjà faire le mieux possible ce que l’on a à faire, ne pas commettre trop d’excès qui puissent nuire aux autres, ne pas croire tout ce que l’on raconte, ce serait déjà une bonne base de cohésion sociale ! 

Vive Germinal et floréal qui arrivent, avant « prairial » « mois de la fécondité riante et de la récolte des prairies de mai en juin » !  

 

BP 20/02/2024     RC Mars 2024

12/01/2024

Ce vendredi 12 janvier, le MR s'est réuni à Bertrix pour la Tournée des Voeux.

19/12/2023

Intervention en séance plénière...en un temps record et sans interruption ! Du jamais vu !

 

1_1